DATE DE RENTREE ET LISTE DES FOURNITURES

DATES RENTREE 2020/2021

 

Vous trouverez ci-dessous le calendrier détaillé de la semaine de rentrée :

6EME  

MARDI 1 SEPTEMBRE 2020

 

9h00 – 17h : Rentrée et journée d’intégration des sixièmes

(Service de Cantine pour les demi-pensionnaires)

 

5EME  

MARDI 1 SEPTEMBRE

14h00 – 16h00

 

4EME  

MERCREDI 2 SEPTEMBRE

9h00 – 11h30

 

3EME  

MERCREDI 2 SEPTEMBRE

10h00 – 12h30

 

Jeudi 3 septembre 2020  

Reprise des cours selon l’emploi du temps et de la demi – pension

 

Les cours reprendront le jeudi 3 septembre 2020 selon l’emploi du temps, et le service demi- pension sera ouvert

 


LISTE DE FOURNITURES

ANNEE 2020/2021

 

 

Pour toutes les classes du collège :

  • Une trousse complète comprenant :

    1 stylo plume encre bleu effaçable, 1 effaceur d’encre, 2 crayons à papier, 1 gomme, 1 taille crayon

4crayons de couleurs, 4 stylos : 1 vert, 1 rouge, 1 bleu, 1 noir, 1 règle graduée, 1 bâton de  colle, 1 petite paire des ciseaux.

  • 1 pochette de feutre, un rouleau de ruban adhésif
  • Un cahier de textes ou un agenda

Français

TOUS LES NIVEAUX

  • 1 classeur rigide grand format A4
  • 1 paquet de feuilles blanche simples grand format grands carreaux A4
  • 1 paquet de feuilles blanches doubles grand format grands carreaux A4
  • 1 paquet de pochettes plastiques transparentes perforées A4
  • 6 intercalaires

Mathématiques

TOUS LES NIVEAUX

  • 1 cahier grand format (24×32), grands carreaux de 100 pages environ
  • 1 cahier grand format (24×32), grands carreaux de 200 pages environ
  • Des copies doubles petites format
  • 1 porte mine 0.5 ou 0.7 mm
  • 4 stylos de couleur (noir, bleu, rouge et vert)
  • 1 compas à bague
  • 1 équerre (10 cm conseillé)
  • 1 double décimètre gradué, transparent
  • 1 gomme
  • 1 rapporteur transparent gradué uniquement en degrés
  • 1 calculatrice COLLEGE
  • 1 pochette plastique transparente type classeur

SVT

TOUS LES NIVEAUX

 

 

 

 

5eme / 4eme / 3eme

 

  • 1cahier grand format 24×32 grand carreaux de 96 pages au moins. (pas de cahier de travaux pratiques).
  • Des stylos de couleurs de couleurs (bleu, noir, vert, rouge)
  • 1 crayon à papier, 1 gomme et 1 colle.
  • Des crayons de couleurs
  • Des feuilles simples, grand format, grands carreaux

 

  • Des copies doubles grandes carreaux, grand format 21×29, 7
Technologie  

  • Attendre la rentrée
Arts plastiques  

  • Chèque de 10€ à l’ordre du FSE pour permettre un achat groupé à moindre coût pour les familles. Le chèque sera à remettre au professeur lors du premier cours d’arts plastique.
Education musicale

5eme / 4eme / 3eme

 

6eme

  • garder le classeur grand format de l’année précédente avec les cours dedans.

 

  • Un grand classeur grand format rigide avec 6 intercalaires en carton et une dizaine de feuilles de classeur dedans
Anglais

TOUS LES NIVEAUX

  • Attendre la rentrée
Allemand

TOUT LES NIVEAUX 

  • Attendre la rentrée
Option

Allemand Européen

  • Attendre la rentrée
Espagnol

 

  • 1 cahier grand format (21×29, 7) d’environ 200 pages, sans spirales, grand carreaux
  • 1 cahier de brouillon
  • 1 stylo bleu, 1 stylo rouge
  • Ciseaux, colle
Latin
  • 1 cahier 24×32 grands carreaux (extra large) avec ou sans spirales de 96 pages
Physique

TOUS LES NIVEAUX

  • Attendre la rentrée
Histoire Géographie

 

  • 1 cahier de 200 pages, grand carreaux, format (24×32)
  • Des crayons de couleurs
  • 1 crayon à papier
  • 1 taille crayons
  • 1 gomme
  • Colle
  • Ciseaux
  • Des stylos de couleurs (bleu, noir, vert, rouge)

 

 

Les livres sont prêtés par le collège. Ils devront être impérativement recouverts et étiquetés au nom de l’élève dès la première semaine de la rentrée

Protocole sanitaire pour la reprise des élèves

Mesdames et Messieurs les parents d’élèves,

 

La réouverture progressive du collège a été décidée par le gouvernement . Cette réouverture repose sur une coopération étroite entre les équipes du collège et les parents d’élèves.

Calendrier de reprise :

6eme : jeudi 4 juin à 8h30

5eme : jeudi 5 juin à 9h30

4eme : lundi 8 juin à 13h

3eme : lundi 8 juin à 14h00

 

Ainsi, afin de préparer cette réouverture sereinement, nous allons aborder trois aspects qui nous paraissent primordiales :

1/ L’aspect sanitaire,

2/ l’aspect pédagogique

3/ l’aspect psychologique.

L’aspect sanitaire

Toutes les personnes extérieures au collège ne pourront pas pénétrer dans l’établissement

Le protocole sanitaire repose sur 5 fondamentaux :

1) Le maintien de la distanciation physique

Cette distanciation sera difficilement applicable à certains endroits. Ainsi, le port du masque est obligatoire dès l’entrée du collège.

L’ENTREE DES ELEVES AU COLLEGE : Afin de respecter cette distanciation physique, des horaires d’accueil et de sortie des élèves décalées sont prévues : échelonnement des entrées le matin et des sorties le midi et l’après-midi selon les groupes.

Ces horaires seront à respecter pour éviter les rassemblements au temps d’accueil et de sortie.

L’accès au casier est interdit. Le jour de la pré-rentrée, les élèves devront prévoir un sac pour vider celui-ci. Les casiers seront condamnés par la suite.

 

LA GESTION DES SALLES DE CLASSES : La salle de classe est aménagée de manière à respecter la distanciation physique d’au moins un mètre, ce qui implique que :

Le matériel et les outils pédagogiques collectifs ne sont pas directement accessibles par les élèves.

Une distance d’au moins un mètre entre les tables et entre les tables et le bureau du ou des professeurs est respectée (soit environ 4m² par élève, à l’exception de ceux placés, dans la configuration de la classe, contre un mur, une fenêtre, une bibliothèque, etc.)

Les installations de tables en face à face ne sont pas autorisées (malgré une distance supérieure à un mètre).

Les élèves auront toujours la même salle de classe. Les enseignants circuleront d’une salle à l’autre.

 

LA GESTION DE LA RECREATION : Les temps de récréation seront faits en classe afin d’éviter les regroupements de niveaux différents. Si l’enseignant le décide il pourra accompagner son groupe classe dans la cour sous sa surveillance.  Il y aura deux zones dans la cour de récréation pour permettre à deux groupes de profiter de ce temps tout en limitant le brassage des élèves.

Le port du masque est obligatoire dans la cour de récréation.   

Tous les jeux de contact et de ballon et tout ce qui implique des échanges d’objets seront proscrits.

Les bancs seront neutralisés (par balisage physique, rubalise, …).

Les flux d’élèves vers les toilettes seront gérés : un filtrage des entrées/sorties des sanitaires sera effectué par un adulte. Les élèves devront respecter le marquage au sol devant les sanitaires.

 

LA CIRCULATION DES ELEVES : les élèves devront respecter les marquages au sol qui définissent les sens de circulation. Le principe de distanciation physique dans les espaces de circulation notamment aux abords des salles de classe et des sanitaires devra être respecté.

 

2 ) L’application des gestes barrière

Le respect des gestes barrière fera l’objet d’une sensibilisation, d’une surveillance et d’une approche pédagogique adaptée à l’âge des élèves Des temps de lavage des mains réguliers deviendront des rituels.

Le transfert d’objets ou de matériel entre le domicile et l’école doit être limité au strict nécessaire.

Le port d’un masque « grand public » est obligatoire dans toutes les situations.

Le conseil départemental met à disposition de chaque élève une paire de masques lavables. Le lavage des masques est à la charge des familles.

Le gel hydroalcoolique sera fourni par l’établissement.

 

3) La limitation du brassage des élèves

 

LA CAPACITE D’ACCUEIL : La capacité d’accueil des établissements scolaires, dans le respect des fondamentaux décrits dans le présent protocole sanitaire, est un élément déterminant.  Les élèves seront accueillis par groupes de 9 à 14  élèves maximum.

 

Les élèves devront passer par un escalier dédié. Les élèves ne pourront plus changer de place. Une étiquette sera apposée sur la table avec le nom de l’élève.

 

Deux cas de figures possibles :

1/ Il y a moins d’ élèves dans la classe souhaitant reprendre en présentiel que la capacité d’accueil de la salle de classe propre à la classe. Il n’y aura qu’un groupe au lieu de 2 par classe.

2/ Il y a plus d’ élèves que la capacité d’accueil. Nous ne pourrons pas aller au-delà des capacités d’accueil. Les élèves seront alors accueillis par ordre de priorité :

 

  • Les enfants de personnels soignants et des ayants droits indispensables à la gestion de la crise.
  • Les élèves en situation de handicap.
  • Les enfants des personnels prioritaires à la réouverture des établissements scolaires et des crèches.
  • Les élèves qui n’ont pas d’accès au numérique et les élèves en voie de décrochage scolaire.

 

Une attention particulière sera apportée aux enfants en situation sociale fragile et dont les parents doivent impérativement se rendre sur leur lieu de travail.

Dans la mesure du possible, il est également tenu compte des élèves relevant d’une même fratrie

 

4) Le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels

 

L’aération des locaux sera fréquemment réalisée (Avant l’arrivée des élèves, pendant la récréation et après le départ des élèves). Un désinfectant virucide et conforme à la norme EN 14476 sera utilisé.

Ces opérations de nettoyage-désinfection ne se feront pas en présence des élèves

Le nombre de personnes présentes dans les sanitaires sera limité afin de respecter la distanciation physique.

Un nettoyage approfondi quotidien et de la désinfection sera effectué sur les surfaces fréquemment touchées.

 

Pour pouvoir effectuer le nettoyage et la désinfection, la demi-pension ne sera pas assurée au collège.

 

5) La formation, l’information et la communication.

Par ailleurs, les parents d’élèves sont invités à jouer un rôle essentiel dans le retour de leurs enfants dans les écoles. Ils s’engagent, notamment, à ne pas mettre leurs enfants à l’école en cas d’apparition de symptômes évoquant un Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille.

Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école. En cas de symptôme ou de fièvre (37,8°C ou plus), l’enfant ne doit pas se présenter au collège.

 

Les élèves bénéficient d’une information pratique sur la distanciation physique, les gestes barrières dont l’hygiène des mains. Cette sensibilisation est répétée autant que nécessaire, pour que la mise en œuvre de ces prescriptions devienne un rituel.

 

 PROCEDURE DE GESTION D’UN CAS D’INFECTION PAR LE COVID

 

Une pièce est dédiée à l’accueil des cas suspect avec masques, point de lavage des mains, gants, blouse, lunettes de protection et gel hydroalcoolique. (Salle située dans le bureau de l’infirmerie) : salle COVID.

 

En cas de symptômes : toux, éternuement, essoufflement, mal de gorge, fatigue, trouble digestifs, sensation de fièvre, etc.

Isolement immédiat dans la salle COVID avec un masque dans l’attente de sa prise en charge par ses parents. Parents immédiatement contactés. Respect des gestes barrières.

Rappel de la procédure à suivre par les parents : consultation du médecin traitant qui décidera de l’opportunité et des modalités de dépistage.

Nettoyage approfondi de la salle COVID après quelques heures de latence.

L’élève ne pourra venir qu’après avis médical.

 

En cas de test positif :

L’information sera remontée aux services académiques. La famille pourra être accompagnée sur le risque de transmission intrafamiliale par les autorités sanitaires. Les modalités d’identification et de dépistage des cas contacts et les modalités d’éviction seront définies par les autorités sanitaires avec les autorités académiques. Des décisions de quatorzaines, de fermeture de classe, de niveau ou du collège pourront être décidées par ces dernières.

Une information sera faite aux personnels et aux parents des élèves ayant pu être en contact.

Le nettoyage et la désinfection seront effectués dans les locaux occupés. Les objets potentiellement touchés dans les 48h qui précédent l’isolement le seront également.

 

L’aspect pédagogique

 

Les élèves de 6ème et de 5ème seront accueillis au collège dès le jeudi 4 juin , les 3eme et 4eme dès le lundi 8 juin.

Le 2 juin sera consacré à l’accueil des personnels de l’établissement.

Les emplois du temps vous seront communiqués à la reprise. Un équilibre entre le présentiel et le distanciel sera favorisé afin de permettre à un maximum d’élèves d’être accueillis au collège.

L’objectif n’est pas de terminer les programmes mais de définir les acquis de votre enfant et de l’aider à se préparer au niveau supérieur.

Les élèves n’ont pas eu les mêmes conditions de travail pendant le confinement et un temps de repérage des difficultés sera nécessaire aux enseignants.

Le 1er trimestre de l’année prochaine sera également un moment d’accompagnement personnalisé de votre enfant.

 

L’aspect psychologique

Durant la demi-journée d’accueil des élèves, un temps d’échange sera mis en place pour discuter de la période qui vient de s’écouler. Ce sera aussi un temps d’explications sur les règles en vigueur pour cette fin d’année un peu particulière.

 

 

Je vous remercie de l’attention que vous apporterez à ce courrier. Si vous avez des questions, des appréhensions, vous êtes invités à prendre contact avec le collège. Nous serons à votre disposition pour répondre à vos questions.

La direction

Numéros utiles soutien psychologique et urgence sociale

A l’échelle nationale :

  • Plateforme téléphonique d’information sur le coronavirus → 0800 13 00 00 (numéro vert, 24/24, 7/7), propose également du soutien psychologique.
  • Service d’écoute et de livraison de la croix rouge française → 09 70 28 30 00 (8h-20h, 7/7), denrées alimentaires, produits d’hygiène, médicaments pour les personnes isolées et vulnérables.

A l’échelle locale :

  • Cellule d’urgence sociale de la ville de Saint-Denis → 01 55 93 63 77 (du lundi au vendredi, de 9h à 16h30) afin de répondre aux demandes d’aides financières, d’hébergement… des Dionysien.ne.s.
  • Plateforme Jeunesse 06 62 37 14 17 ou 06 07 73 05 54,
  • Centres medico-psychologiques : Secteur 2 (Saint-Ouen, l’Ile-Saint-Denie, Saint-Denis sud ) → 01 40 10 89 40  (de 9h à 17h) , Secteur 1 (Saint-Denis nord)  → 01 48 23 68 10 (de 9h à 18h).

LE MONDE SE MEURT-IL ?

Article écrit par Wendy Vandi Terri (4eD) avec la collaboration de Mme Richaud et de Mme Wahl

LE MONDE SE MEURT-IL ?

« Être confiné pour nous les enfants je trouve ça impossible moi ; je suis pas habitué à rester enfermer comme ça, c’est insupportable. »

« J’aimerais reprendre les cours car utiliser son téléphone pour travailler c’est un peu fatigant car je suis toujours obligé de charger mon téléphone après. »

« Macron je ne l’aime pas, il m’énerve donc ça m’énerve de ne pas sortir parce que on parie, lui il sort bien pendant que nous on est comme des prisonniers. »

En décembre 2019 une épidémie qui semblait peu préoccupante est vite devenue une terreur mondiale, nous obligeant à nous confiner chez nous.

À ce jour elle a fait plus de 50 000 décès et ce nombre reste éphémère. Celle-ci n’est pas forcément la plus dangereuse que l’humanité ait connue mais elle est l’épidémie qui s’est propagée le plus rapidement dans le monde et aucun vaccin n’est encore connu.

En France, après une campagne sanitaire de recommandation des «gestes barrières », « hygiéniques » et de «distanciation sociale », la décision d’un confinement au niveau national a été annoncée au soir du 16 mars 2020 par le Président Macron, lors d’une conférence à la nation. Il a indiqué à plusieurs reprises que la France est en « guerre sanitaire » contre le Covid-19, alors que le pays, au « stade3 » des mesures sanitaires gouvernementales, était en pleine pandémie.

Que se passe-t-il pour les élèves et leurs enseignants ?

Tous les établissements scolaires ont donc été fermés. Les élèves continuent leurs apprentissages grâce aux sites internet mis en place par les établissements scolaires et par les cours envoyés par les enseignants.

Afin de connaître le ressenti des élèves et des enseignants dans cette situation singulière, un sondage a été réalisé, il concernait quatre classes, soit quatre-vingt-cinq élèves. Mais le questionnaire n’a pu être envoyé qu’à quatre-vingt-trois élèves, puisque deux élèves n’avaient pas renseigné d’adresse électronique. Cinquante-sept élèves ont finalement répondu au questionnaire, soit 68% de la population interrogée.

On peut faire trois hypothèses pour expliquer l’absence de réponse de 32% de la population. La première hypothèse est que certains élèves ne reçoivent pas les mails car ils ont fourni une adresse erronée. La deuxième est que l’adresse fournie n’est en fait jamais consultée. Enfin la dernière est que ces élèves, à la date du 29 mars, avaient cessé de consulter leur boîte mails car ils avaient cessé de participer au travail à distance – parce qu’ils étaient malades, découragés, ou pour une autre raison.

Que ressentent élèves et enseignants durant ce confinement ?

Parmi les élèves interrogés, à la question ouverte « Que pensez-vous du confinement ? », la majorité des élèves évoquent dans leurs réponses la pénibilité de la situation (51%), même si 29% répondent spontanément qu’ils sont compréhensifs ou qu’ils approuvent le confinement. 9% des élèves mettent principalement en avant leur souffrance liée à l’impossibilité de sortir, à l’opposé trois élèves se disent satisfaits de la situation (« Tout se passe très bien, on fait beaucoup d’activités manuelles et sportives », écrit un élève). En réponse à la même question, la moitié des professeurs insiste aussi en premier lieu sur la nécessité du confinement, alors que l’autre moitié met en avant les dommages collatéraux, sanitaires et sociaux, de la situation.

Les occupations et l’état d’esprit durant le confinement

Concernant les occupations des élèves pendant le confinement, 14% des élèves qui ont répondu font état d’activités avec leur téléphone, 14% citent les jeux vidéos, 9% les jeux de société ou des jeux partagés avec leur fratrie, 16% disent faire du sport, et 30% disent regarder la télévision ou des vidéos. Quatre élèves (7%) mentionnent la lecture. 40% déclarent se livrer à de nouvelles activités, et parmi celles-ci, trois élèves indiquent la cuisine. Mais certaines activités nouvellement découvertes sont plus innovantes, comme jouer au ping-pong avec la voisine depuis la fenêtre. La cuisine, le sport et la lecture sont aussi mentionnées dans presque toutes les réponses des professeurs. Les nouvelles activités de ces derniers sont peut-être plus diversifiées : le yoga, le piano, et certains redécouvrent la cuisine ou le sport.

60% des élèves constatent qu’ils dorment mieux et 12% qu’ils dorment moins bien (rien n’a changé pour 25%). 30% jugent qu’ils s’alimentent mieux et 18% qu’ils s’alimentent moins bien (rien n’a changé pour 47%).

Ce qui manque le plus aux élèves est de sortir (« prendre l’air », écrivent-ils souvent) : 32% des répondants expriment ce manque. 27% mettent en évidence qu’ils souffrent avant tout de ne plus voir leurs amis, et 12% mentionnent le travail à l’école (« le collège », « je préfère travailler en présence de mes profs »…), quand leurs professeurs mettent tout d’abord en avant le manque de relations sociales.

7% des élèves répondants déclarent avoir complètement abandonné le travail scolaire, 41% disent travailler entre deux et quatre heures par jour, 38% travaillent moins de deux heures par jour, et 14% (soit huit élèves) consacrent plus de quatre heures aux devoirs.

Sept professeurs répondants sur les huit disent communiquer par mails avec leurs élèves. Quatre se servent également de l’ENT, et deux de Pronote. Concernant le matériel dont les élèves disposent pour travailler à distance, quatre élèves déclarent n’avoir qu’un téléphone (7%). 69% disposent d’un ordinateur, 36% ont une tablette, et 70% ont un téléphone. Ils sont 62% à avoir accès au moins à deux outils numériques. Mais 49% des élèves qui ont répondu disent devoir partager avec d’autres membres de la famille le matériel dont ils disposent pour travailler.

47% des élèves qui ont répondu attribuent leurs difficultés devant le travail scolaire à des problèmes de compréhension. 43% jugent qu’ils ont du mal à « s’y mettre ». 29% disent que le principal problème est lié à leur connexion internet, et 7% déclarent que c’est le manque de matériel adapté qui rend difficile le travail. Les problèmes de connexion et de matériel expliquent peut-être la forte proportion de non participation au sondage (32% des élèves qui ont reçu le sondage n’y ont pas répondu).

Si les professeurs interrogés sont nombreux (sept sur huit) à penser que les élèves ont du mal à se mettre au travail seuls, ils sont unanimes à juger que la première difficulté rencontrée par leurs élèves est imputable à un manque de matériel. Trois estiment que des difficultés de connexion peuvent expliquer les difficultés des élèves à travailler à distance, et quatre, soit seulement la moitié, pensent que des difficultés de compréhension peuvent empêcher les élèves de travailler correctement (c’est pourtant la première raison que donnent les élèves qui ont répondu).

Les difficultés des professeurs sont, elles, liées d’abord à la communication avec les élèves (sept mentionnent que cela pose des problèmes), ce qui est corroboré par le fait qu’un tiers des élèves n’a pas pu participer au sondage. Cinq professeurs constatent qu’il leur est difficile d’assurer le suivi des élèves, trois que l’accès aux plate-formes numériques de partage est compliqué, et enfin trois soulignent un problème de maniabilité des outils numériques. Selon eux, entre 10% et 50% des élèves font le travail qui est proposé. Trois professeurs évaluent la participation des élèves à 10%, en se fiant aux devoirs qui leur sont renvoyés par les élèves. Deux l’évaluent autour de 20 ou 25%, mais il semble que plus les élèves sont jeunes, plus le taux de participation est important (mais il ne dépasserait pas 50%).

Les résultats de ce sondage nous permettent de nous poser quelques questions : Comment pourrons-nous tous ensemble rattraper le retard pris dans les apprentissages scolaires ? Comment pourrons-nous aider les élèves fragilisés mentalement ? Et surtout, comment pourrons-nous nous anticiper de nouvelles pandémies qui risquent de nouveau de se présenter à nous ? Il est maintenant urgent que nous apprenions à vivre mieux ensemble, à nous respecter et à respecter notre environnement.

Le 3 avril 2020.

Nos médiateurs rencontrent le Ministre de la ville

Toutes nos félicitations à Sainte Croix Eloa (5ème A) et Frerebaut Noan (5ème D) qui ont brillamment présenté leur rôle d’élève médiateur au sein du collège, au ministre de la ville et du Logement Julien Denormandie.

Un grand merci à notre médiatrice Jessie Panguie pour son action bienveillante et efficace auprès de nos élèves.

 

 

AS HANDBALL : DEUX NOUVEAUX JEUNES OFFICIELS DIPLÔMÉS

 

Félicitation à Elliot et à Idriss pour leur certification de jeune arbitre départemental.

Ces 2 jeunes élèves de 6ème ont brillamment réussi leur 2 épreuves (théorique et pratique) à la suite de la formation « Jeunes Officiels » qui s’est déroulé à Aubervilliers le mercredi 13 mars.

Nous étions 5 ce mercredi matin au collège Jean Moulin : Lilya, Fares, Elliot, Idriss  et moi-même. Les 4 élèves concernés se sont montrés très sérieux et impliqués lors de la formation et ont démontré qu’ils étaient, presque tous, capables d’arbitrer des rencontres UNSS au niveau départemental.

Pour cela, ils ont du suivre une formation comprenant des rappels théoriques et une formation pratique sur le terrain le matin. À la suite de cela, ils ont passé un QCM de 30 questions relatives aux règles d’arbitrage du handball scolaire.

Après un repas froid bien mérité le midi, tous les élèves sélectionnés venu des 4 coins du département ont été placés dans 6 équipes pour organiser un grand tournoi dans lequel chaque rencontre était arbitrée par des élèves en formation. Ce tournoi avait pour but de valider ou non les connaissances pratiques en conditions réelles de match.

Elliot et Idriss ont réussi ces deux tests et ainsi,ont validé leur premier diplôme de jeune arbitre.

Nous pouvons féliciter ces 4 élèves pour leur engagement et leur sérieux lors de cette journée. Ils ont représenté le collège Michelet de la meilleure des manière avec une attitude irréprochable et 2 certifications « Jeunes Officiels » à la clé.

PS : Une petite pensée également pour notre arbitre Nadir, qui a été sollicité par l’association sportive handball du collège Triolet pour arbitrer 2 matchs de niveau académique le 20 mars dernier à Serris (seine et marne). Comme nos 4 benjamins, il a lui aussi passé la formation « jeunes officiels » l’an dernier, accompagné de Mehdi, et Jamel Din. Ils avaient obtenu la certification départementale et académique (dernier niveau avant le diplôme national) pour Nadir. Nous pouvons le remercier et le féliciter pour avoir représenté notre collège lors d’une rencontre de très bon niveau, dans laquelle il a su se montrer impartiale et très concentré sur le terrain.

Mr GONZALEZ, association sportive handball